[Rétrospectiv] WHO IS MALCOLM X || Vidéo – Photos – Article ||

Le Mardi 19 Mai au Bataclan, à l’occasion du 90ème anniversaire de Malcolm X, nous avons eu le privilège d’assister à, ce que je considère personnellement comme, un événement symbolique et véritablement porteur d’espoir pour le rap français, et même au-delà : « WHO IS MALCOLM X »

10420226_877351532325571_7643385556071525677_n

UNE CAUSE À DÉFENDRE

LA CAUSE : L’objectif est de pouvoir obtenir les droits du livre de « L’autobiographie de Malcolm X par Alex Haley », afin de le rééditer traduit en français.

Rappelons que ce livre n’est plus disponible en librairie depuis des années. La dernière traduction des éditions Grasset a certains inconvénients : elle fait l’impasse sur certains gros chapitres du livre original, et n’utilise pas forcément une « expression écrite » accessible à tous, comme Malcolm X avait la volonté de faire.

MAIS !… en soit ce n’est pas le livre la véritable cause défendue pour l’occasion. Dans le fond, c’est l’utilité qu’il peut avoir pour la jeunesse de France aujourd’hui. Dans le contexte actuel où le climat socio-économique est tendu, le but est de mettre de la « force dans le cœur et de l’arsenal dans la tête » pour les personnes affaiblies.

 

 

Alors en quoi le livre de Malcolm X peut-il être si pertinent auprès de la jeunesse ?


51O5LjozmAL._SY344_BO1,204,203,200_
    La pertinence se trouve dans le parcours et l’histoire de Maclolm X, à travers lesquels on peut s’identifier et se reconnaître, nous jeunes des ghettos en France. Et là est l’importance, car « se reconnaître », c’est « être touché » et « être sensible » au parcours d’un homme qui a grandi dans un contexte de haine profonde, puis a trouvé la paix intérieure malgré tout. Donc se dire : « Tout comme moi il a connu la misère sociale, la précarité, le contexte de division sociale. Comment a-t-il fait pour ne pas se faire manipuler par qui que ce soit, médias ou opportunistes, et comment a-t-il réussi à atteindre la paix intérieure dans une démarche de partage et d’union. S’il y est parvenu, je peux le faire aussi ».

   La force de Malcolm X est de pouvoir s’adresser aux personnes rongées intérieurement par le négatif, les plus désespérés, ou les personnes ayant grandi dans un contexte de haine. Malcolm X a vécu lui même dans ce contexte véritablement difficile et sombre. Sa force est donc de pouvoir toucher ces personnes, les sortir de cette pénombre et les amener vers quelque chose de plus lumineux, de plus épanouissant intérieurement. A la différence d’un Martin Luther King (sans vouloir les opposer puisqu’ils sont complémentaires) qui aura plus de mal à toucher cette partie de la population, ayant une image moins subversive.

UNE RÉUNION D’ARTISTE

« On faisait du sale en réunion, maintenant on fait du propre en réunion »

    Un lyrics, tirée de « En réunion » de Disiz [Rap Machine], qui me semble bien appropriée pour l’occasion 🙂 L’un des symboles porteur d’espoir de l’événement est cette convergence d’artistes ayant répondus à l’appel ! A l’encontre de certaines idées reçues, on a pu voir un Shone au coté d’un Disiz (big up à Rapelite), un Médine au côté d’un Dosseh, une Casey au côté d’un Mac Tyer, … bref une union qui nous fait plaisir à voir et qui casse les codes ! Fuck les clashs, le rassemblement est de mise. Et bien sûre, il est toujours décevant de ne voir aucun média grand public relayer l’information… voir des rappeurs s’unirent entre eux, c’est toujours moins intéressant que de les voir se foutrent sur la gueule, c’est vrai… — »

Ce qui est vraiment important à relever, c’est la démarche véritablement autonome des organisateurs et des artistes présents. L’événement a été monté sur 3 ou 4 semaines, sans le soutien de grosse structure, en indépendance, et a rapidement affiché complet !

DSC01678

LE PUBLIC RÉPOND PRÉSENT / TOUCHÉ PAR LA CAUSE

Dès notre arrivée nous avons pu constater l’ampleur du rassemblement qu’a engendré l’événement. Une queue de plus d’une centaine de mètre attendait devant le Bataclan ! Nous avons pu voir aussi présent un bon média de chez nous, Neo Muziks, big up à eux (d’ailleurs je crois qu’ils n’ont pas fait la queue les enfoirés) !

Bref… la salle était remplie au complet, et je pense que si le nombre de place du Bataclan n’était pas limité, l’événement aurait pu accueillir plus de monde ! Ce qui est important de souligner est la cause pour laquelle se sont réunis toutes ces personnes, et la diversité du public. Voir un événement indépendant qui fédère autant de gens (artistes ou public) autour d’un combat noble et autour de valeurs positives autres que le divertissement sexe, drogue, alcool, … ça me semble important à relever, de part la rareté de ce genre d’occasion !

« Y’a pleins d’autres choses, pour l’amour, on a nos codes… On sait aussi le célébrer sans drogue et sans alcool »

À noter, une ambiance lourde dans la salle (comme vous pouvez le voir dans notre retrospectiv’ vidéo) ! Le public « backait » chaque artistes, et les artistes ambiançaient chaque morceau. Bref ce n’était pas le genre de commémoration protocolaire, mais bel et bien une célébration digne de ce nom pour le frère Malcolm !

DSC01618 DSC01623

 

 

 

 

 

 

Félicitation à toutes les personnes présentes, c’est grâce à vous que l’espoir perdure…

« Un jour l’espoir arrivera, faudra qu’on se lève, et qu’on rêve, et qu’on gagne, et qu’on règne avec nos princesses et nos reines, nos propres règles, sans haine et pour des centenaires, et enfin la paix aura son ère » 

L’INITIATIVE D’UN ARTISTE VOULANT RESTER HUMBLE

La personne à l’initiative de ce projet a un nom : Disiz ! Il semble avoir marqué une intention claire de ne pas mettre trop en avant sa personne, ne pas s’approprier de manière personnelle cette action.

disiz-dans-son-clip-moise-jpg

Au contraire, dans sa volonté de fédérer, il met l’accent sur la solidarité ! Il ne s’est pas mis en avant plus que les autres artistes, ni à travers la communication de l’événement, ni à travers sa prestation (1 passage de 3 morceaux en milieu d’événement, comme tous les autres). Bref… une démarche humble et respectable qu’il est important de mentionner.

Pourtant il s’agit bien d’un combat qu’il mène avec son équipe, depuis plus de 3 ans, pour obtenir les droits du bouquin auprès des ayants-droit aux États-Unies. Après les événements tragiques de ce début d’année à Charlie Hebdo, Disiz a eu la réflexion de se dire « Et si les frères Kouachi avaient eu accès à l’autobiographie de Malcolm X, auraient-ils dérivé de la sorte ou auraient-ils eu les armes (le savoir est une arme) nécessaires pour ne pas se laisser manipuler ? ».

Il a donc forcé pour obtenir une réponse qui n’arrivait pas depuis des années, et a eu la charge de montrer qu’en France, on sait se mobiliser pour la cause de Malcolm X ! Événement réussi !

Nous ne savons pas où en est l’obtention des droits du livre, mais nous souhaitons bon courage à toute leur équipe !

Disiz-le-coeur-a-l-ouvrage

Disiz est un homme qui aime agir sur le terrain auprès de la jeunesse. Il a notamment durant 3 ans donné des cours de dramaturgie au théâtre de l’Odéon pour des jeunes en réinsertion scolaire. Donc rééditer le livre lui offrirait la possibilité de le promotionner et faire connaitre le parcours de Malcolm X sur le terrain directement à la rencontre des jeunes.

Bref, ce n’était pas un article sur Disiz à la base (lui même ne voulait pas se mettre en avant) mais on fait ce qu’on veut, et surtout nous pensons qu’il est important de résumer la démarche de l’artiste, et les causes pour lesquelles il se bat :

> Donner un arsenal intellectuel à la jeunesse (être lucide sur la société actuelle, savoir faire preuve de discernement face aux médias ou certains engrenage de société, …)

> Donner de la force dans le cœur des jeunes (sortir de l’obscurantisme, du négativisme, pour se concentrer sur des valeurs plus saines, plus lumineuses, qui apportent vraiment dans nos vies personnelles)

« Apprend déjà le jour avant de chercher la nuit »

« Nourrir le jour, comprendre la nuit, l’amour pour remplir le vide »

> Lutter contre une division du peuple, contre la peur de l’autre, la peur de la différence

> Montrer un autre modèle de réussite (la famille, la foi, faire de l’argent pour s’affranchir et pouvoir subvenir soi-même aux besoins de ses proches…)

« Je suis mon patron, mon ouvrier, je me suis affranchi #Scorsese »

On termine cet article sur cette citation dans Rap Génius : « J’envoi du love, c’est ma part du boulot »

Peace !

Mr.En Perspectiv’

IMG-20150523-WA0005

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s