Les nouveaux classiques du rap français, part.1 : Tandem – C’est toujours pour ceux qui savent

Le rap français a aujourd’hui une vingtaine d’années dans les pattes. La première vague de MC’s français a accouché de nombreux albums considérés par tous comme classique : Opéra Puccino d’Oxmo, L’école du micro d’argent d’IAM, Prose combat d’MC Solaar…

En Perspectiv’ vous propose de revenir sur les albums qui ont marqué, selon nous, l’histoire du rap français depuis 2004. Les albums que nous avons sélectionnés ont bien sûr fait l’unanimité, ont traversé les époques, et ont eu un minimum d’impact dans le milieu (ventes, influence…).

Le premier de ces articles est consacré à l’unique album de Tandem, C’est toujours pour ceux qui savent.

Tandem – C’est toujours pour ceux qui savent

Label : Kilomaître Music

Année : 2005

Nombre de ventes : 73 200 exemplaires (Source : Infodisc)

Tandem - C'est toujours pour ceux qui savent

En 2005, le rap de rue était la norme. Dans les bacs on trouve, entre autres, l’album commun d’Alibi Montana & LIM, Nysay, les premiers albums de Ghetto Fabulous Gang et de Seth Gueko. Après un premier EP chez Première Classe au succès mitigé, Tandem adopte un style plus fluide et frappe fort à chacune de ses apparitions remarquées : Niquer le système et Paname All Stars avec Sniper, ou Rap sauvage sur Fat Taf.

Le rap hardcore a son apogée.

Sur cet album, les deux rimeurs du 93 sortaient du lot avec des concepts forts et imagés (la Trilogie), des métaphores enflammées (« Lucifer t’es trop bonne, viens qu’on s’envoie en l’air/Infidèle, madame misère est trop frêle et beaucoup trop laide », 93 Hardcore) et une ambiance oppressante quasi-cinématographique en grande partie due à la réalisation de la Kilomaître Team (Tefa & Masta).

Dans un 93 au climat sécuritaire sous Sarkozy, ministre de l’intérieur, et le fameux « nettoyage au kärcher », Tandem décompose un univers sombre et désabusé, rarement vu à un tel niveau technique. Quelques mois après la sortie de leur album, les émeutes en banlieue éclatent, Tandem est alors invité à donner son point de vue au journal de France 3.

Cet album a été un succès indépendant majeur avec une 15ème place au Top Album et a forcé Skyrock a passé du Tandem en playlist à l’époque!

Les deux MC’s connaîtront des succès divers en solo, Mac Tyer se tournera vers le crunk pour son premier album, et Mac Krégor restera fidèle au hardcore mais aucun des deux ne retrouvera l’alchimie et la puissance qui ont fait de « C’est toujours pour ceux qui savent », un classique.

Par @fabspademc

Les sons marquants :

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s